Lutte contre les pollutions diffuses

Lors d’une pulvérisation “normale”, une partie des produits appliqués n’atteint pas sa cible et est dispersé dans l’air, l’eau et le sol. Il s’agit de pollutions diffuses. Contrairement aux pollutions ponctuelles, les pollutions diffuses sont moins locales et les concentrations souvent plus faibles. Leur impact sur l’environnement n’est néanmoins pas négligeable. Certaines pratiques agricoles permettent de limiter ces pollutions.

Quelques pistes :
– Respecter les bonnes pratiques phytosanitaires: matériel adapté (grâce à l’outil d’ARVALIS pour le choix des buses et le réglage de la pulvérisation), respect des ZNT, respect des conditions météo  (téléchargez le guide de la Chambre d’agriculture du Haut-Rhin),
– Mettre en place des “zones tampons” : les zones enherbées diminuent les transferts de produits par ruissellement (voir site IRSTEA),
– Mettre en place des cultures ou systèmes culturaux moins gourmands en phytosanitaires dont l’agriculture biologique,
– Utiliser des techniques alternatives : lutte mécanique, prophylaxie, etc.

Un arrêté ministériel relatif à l’utilisation des produits phytosanitaires:
L’ arrêté du 12 septembre 2006 se substitue à celui du 25 février 1975 et constitue désormais le texte règlementaire de base pour l’utilisation des produits phytopharmaceutiques (appelés aussi phytosanitaires ou antiparasitaires à usage agricole). Il fixe les prescriptions minimales à respecter lors de l’utilisation de produits phytopharmaceutiques. Des prescriptions plus fortes peuvent figurer sur l’étiquetage du produit.

Un accompagnement financier:
Pour aider financièrement certaines pratiques plusieurs outils ont été développés: les MAET et le PVE.

Les Mesures Agro-Environnementales (MAE) sont des contrats passés entre l’Etat et les agriculteurs, qui s’engagent de manière volontaire dans des pratiques respectueuses de l’environnement. La compensation financière est assurée par divers financeurs, en fonction de l’enjeu de la MAE : Etat, Europe, Agence de l’Eau, Région, Conseil Général ou autres Collectivités, et passe par un guichet unique qu’est la DDAF. En Alsace, certaines mesures proposées répondent à un enjeu « eau »et sont localisées sur des aires d’alimentation de captages dites prioritaires, dont celles couvertes par les Missions Eau.

Le Bilan MAET 68

Le Plan Végétal Environnement (page en cours de rédaction)